Article Investissement

Conseil en investissement : Swiss Risk & Care élargit son offre

 
 

Investir devient de plus en plus complexe. Quels paramètres prendre en compte ? Quels scénarios choisir ? Comment mieux anticiper l’avenir ? Swiss Risk & Care muscle son offre grâce à un nouveau partenariat conclu avec Ortec Finance. A découvrir.

Le nombre grandissant d’opportunités de placement rendent les décisions d’investissement plus complexes. De plus, en raison de taux d’intérêt historiquement bas, les investisseurs institutionnels se détournent des actifs à taux fixes pour investir dans des actifs plus risqués présentant une espérance de rendement plus élevée.
 
Dans ce contexte, pour accompagner au mieux nos clients, il nous est apparu important d’accroître la sophistication de nos outils et de notre méthodologie afin :
  • de mieux considérer l’évolution des marchés financiers (approche dynamique),
  • de produire des scénarios économiques les plus réalistes possibles,
  • d’intégrer les dernières innovations académiques.
Ortec Finance, fournisseur leader, global et indépendant de technologie et de solution de gestion du risque et de la performance, s’est dès lors imposé à nos yeux comme le partenaire idéal. En effet, Ortec Finance est présent sur le marché suisse depuis plus de dix ans et considéré comme une référence par de nombreux investisseurs institutionnels.

De multiples avantages

Grâce à la mise en place de ce partenariat, nos prestations permettent aux investisseurs institutionnels ou aux services financiers des entreprises de :
 

Fonder leurs décisions d’investissement en analysant les indicateurs de risque et de rendement pertinents de diverses stratégies d’investissement pour des horizons appropriés, et de tester la robustesse de ces stratégies dans différentes conditions économiques.

Evaluer régulièrement les risques stratégiques auxquels l’institution fait face en fonction de l’évolution de la situation des marchés financiers afin de répondre aux questions suivantes :

  • Les objectifs stratégiques à court et à long terme sont-ils encore réalisables ?
  • Les risques sont-ils toujours dans les limites du budget de risque défini ?
  • Comment les conditions de marché ont-elles évolué dans le temps ?
  • Qu'est-ce que cela signifie pour les perspectives de risque et de rendement à court et moyen terme ?
  • Comment l’institution peut-elle traduire cela dans sa politique d'investissement ?

Connaître l’impact sur le bilan de l’entreprise soumise aux normes comptables internationales d’une perte financière potentielle, décomposée par facteurs de risque, ou liée aux taux d’escompte utilisés dans l’évaluation des engagements

Votre conseiller

Sébastien Brocard
Sébastien Brocard
Responsable des investissements
Article publié en septembre 2019

Service associé