Risques émergents

Risques émergents : comment les gérer?

La captive : la solution pour les grandes entreprises
 
Outil de gestion des risques, la captive est une société de réassurance interne qui a pour vocation d’assurer les risques de la maison mère et notamment les risques difficilement assurables par les assureurs traditionnels, comme certains problèmes liés à la fraude ou à l’image de marque. La captive identifie la réserve à allouer pour payer un éventuel dommage, règle les sinistres et protège le bilan de l’entreprise.
 
Avec son partenaire, Risk Reinsurance Solution SA (2RS), Swiss Risk & Care propose une nouvelle offre pour les captives suisses. Elle comprend un choix étendu de domiciles en Suisse et dans l’Union européenne ainsi que des services complets de gestion et d’actuariat.
 
Outil de gestion des risques, la captive est une société de réassurance interne qui a pour vocation d’assurer les risques de la maison mère et notamment les risques difficilement assurables par les assureurs traditionnels, comme certains problèmes liés à la fraude ou à l’image de marque. La captive identifie la réserve à allouer pour payer un éventuel dommage, règle les sinistres et protège le bilan de l’entreprise.
Avec son partenaire, Risk Reinsurance Solution SA (2RS), Swiss Risk & Care propose une nouvelle offre pour les captives suisses. Elle comprend un choix étendu de domiciles en Suisse et dans l’Union européenne ainsi que des services complets de gestion et d’actuariat.

Assurer les risques émergents

 
La problématique est bien connue de Sophie Di Meglio, Directrice Risques Spéciaux de Swiss Risk & Care. Des solutions existent même s’il faut parfois sortir du marché suisse.
 
Selon l’étude d’EY, « Dying, Surviving or Thriving »1, les assureurs suisses restent « plutôt sur la défensive » en matière d’innovation. Est-ce un constat que vous partagez ?
 
L’analyse d’EY est pertinente.L’innovation n’est pas suffisante en regard des attentes croissantes des clients. Ils ont des besoins spécifiques que l’assureur classique ne peut pas toujours combler. Les compagnies d’assurance traditionnelles peuvent avoir un appétit de souscription limité, voire inexistant sur certains segments. Entre un même assureur établi en Suisse ou à Londres, l’écart se situe parfois au niveau de l‘expertise qui manque en Suisse, mais qu’on trouve à Londres.

Est-ce la raison pour laquelle Swiss Risk & Care est le 1er courtier Lloyd’s en Suisse ?

En tant que courtier, nous devons trouver des solutions d’assurance pour nos clients. Si le marché suisse ne répond pas à leurs attentes, nous passons de l’autre côté de la Manche pour sonder le marché anglais et celui du Lloyd’s en particulier. Soit il existe des produits déjà élaborés, soit nous construisons avec les Lloyd’s une couverture adaptée aux risques encourus. Nous profitons également de leur approche mondiale, très utile dans le cas de notre clientèle internationale.

De quels autres avantages disposent vos clients ?

En tant que filiale de SIACI SAINT HONORE, groupe européen spécialisé dans le conseil et le courtage, nous avons à disposition un réseau de spécialistes en gestion des risques. plus de leurs compétences métier dans toutes les branches des assurances – Transport, Risques politiques, Globale Bijoutier, Fine Art, Construction, Risques Financiers, etc. – ils maîtrisent les problématiques des différents secteurs d’activités, même les plus confidentiels. Notre équipe à Genève est, quant à elle, spécialisée dans les risques financiers.
 
 
1« Dying, Surviving or Thriving. Analyse stratégique de l’avenir du marché suisse de l’assurance », par EY. www.ey.com/ch/insurancereports
 

Sophie Di Meglio - Swiss Risk & Care

Sophie Di Meglio est Directrice Risques Spéciaux de Swiss Risk & Care. Elle est spécialisée dans les risques financiers.