Article Assurance

Les grandes tendances de l'assurance

Prendre conscience des évolutions, en mesurer la portée et les implications pour ensuite adapter nos actions. C’est ce que nous proposons à nos clients. Chez Swiss Risk & Care, nous assurons une veille continue pour décrypter les tendances du monde suisse de l’assurance. Les voici en ce début d’année. 

Hausse des tarifs dans les assurances de personnes (perte de gain maladie et accidents)

Difficile à chiffrer, la hausse dépend de l’activité ou du secteur du preneur d’assurance. En général, les assurances de personnes représentent le coût le plus important pour les entreprises. Pourquoi cette augmentation ? Burn out, mobbing, dépression… Les arrêts maladie qui en résultent génèrent des coûts importants pour les compagnies d’assurance. Ajoutons à cela les maladies « classiques » et les assureurs ne trouvent plus leur compte avec les primes facturées. « De plus, pendant de nombreuses années, les compagnies d’assurance ont pleinement joui de leurs placements financiers et s’intéressaient en conséquence fort peu à l’activité même de l’assurance. Aujourd’hui, sur la base des directives et des contrôles Finma, les compagnies ont l’obligation de présenter des comptes rentables pour chaque branche d’assurances », complète Sabino Cella, conseiller client chez Swiss Risk & Care.

Questionnement sur les polices « cyber risques »

Faut-il ou non souscrire une couverture ? C’est la question du moment des entreprises face à la multiplication des cyberattaques. Si l’assurance cyber ne constitue pas un outil de protection stricto sensu, elle peut apporter une certaine sérénité en cas de crise grâce à la présence d’experts informatiques, sécurité et juridiques. Elle offre de plus des garanties de reconstitution des données, de pertes d’exploitation et une garantie responsabilité civile en cas de violation de la protection des données. Conseiller client chez Swiss Risk & Care, Denis Dupont confie : « Avec l’entrée en vigueur en mai prochain du règlement GDPR [General Data Protection Regulation, le règlement européen sur la protection des données], nous la recommandons vivement à nos clients détenant des données personnelles de résidents européens.»

Attrait de la couverture D&O (RC des dirigeants)

Bien que très peu de sinistres soient recensés en Suisse, la RC des dirigeants et organes de direction entre de plus en plus dans le portefeuille d’assurance des entreprises, qu’elles soient petites ou grandes. Arguments de choc : la baisse des tarifs et la mentalité de plus en plus revendicatrice adoptée de nos jours. « Dans ce contexte, une hausse des primes est fort possible d’ici 5 à 10 ans. Les assureurs suisses auront alors rattrapé leur retard, notamment sur les Etats-Unis, en termes d’expertise et de connaissance des risques », prédit Sabino Cella.

Souscription accrue de protection juridique

Mentalité revendicatrice, déresponsabilisation, procédures simplifiées : autant de facteurs qui poussent de plus en plus d’entreprises à souscrire des assurances de protection juridique. « Nous constatons notamment un besoin particulier dans le secteur du bâtiment. Les petits prestataires veulent se protéger des réclamations ou des demandes de participation aux frais plusieurs années après la fin des travaux », analyse Denis Dupont.

Positionnement flou des assureurs

Avant, c’était simple : les caisses maladies s’occupaient uniquement de l’assurance maladie et des assurances de personnes. Les compagnies privées, elles, couvraient les autres branches telles que l’assurance chose et les risques spéciaux. Aujourd’hui, les cartes sont redistribuées rendant flou le panorama du monde suisse des assurances. Et ce, tant pour les clients que pour les courtiers. « Une compagnie privée se positionne désormais sur les assurances de personnes, tandis que certains risques ne sont plus appréciés par les compagnies qui refusent de répondre à nos appels d’offre, déplore Denis Dupont. La couverture des EMS en est un bon exemple ».
 

Nos experts

Sabino Cella

Après des débuts dans une compagnie d’assurance, Sabino Cella rejoint le monde du courtage suite à la dérégularisation du marché de l’assurance. Depuis 2016, il met ses 30 années d’expérience au service de la clientèle de Swiss Risk & Care.

Denis Dupont

Responsable Clients chez Swiss Risk & Care, Denis Dupont bénéficie de 10 ans d’expérience dans le domaine des assurances. Depuis 2016, il étudie en vue de l’obtention du Brevet Fédéral d’assurances privées.

Votre courtier partenaire

Alors que le monde de l’assurance change et que tout est aujourd’hui assurable, nous vous conseillons en toute indépendance. Identification des besoins et des risques, solutions d’assurance adaptées voire sur-mesure, analyse de la sinistralité et projection pour l’année en cours : nos conseillers prédisent votre évolution. Pour anticiper plutôt que de subir, le courtier est le partenaire devenu indispensable. C’est également une grande tendance de l’assurance…

L'interview

Des solutions audacieuses

Face aux tendances de l’assurance, les assurés et leurs intérêts. David Cochet, Directeur général délégué, dévoile la stratégie de Swiss Risk & Care pour répondre efficacement aux besoins des clients.

Quelle est la stratégie de Swiss Risk & Care ?

Notre ambition est de servir tous types de clients – entreprises, particuliers, organisations étatiques et internationales - sur toutes les branches d’assurances. Sans oublier la prévoyance et les services administratifs RH. Depuis la création du groupe, nous misons sur le renforcement de notre expertise par l’engagement de spécialistes métiers et sur l’innovation avec la mise sur le marché de produits et services différenciants.

Comment cela se traduit-il concrètement ?

Nous avons ainsi créé la Fondation Collective Open Pension, dite Opsion, qui se distingue par ses solutions personnalisées. Opsion est née du constat que les entreprises ne trouvaient pas toujours la flexibilité souhaitée en prévoyance professionnelle. En plus d’effectuer une veille permanente de nos secteurs d’activité, nous observons régulièrement les tendances internes aux entreprises afin de satisfaire au mieux leurs besoins. Les FMSI, les Frais Médicaux Solutions Individuelles, sont notre réponse à l’évolution des modèles de benefits offerts aux employés. Nous proposons ainsi un outil de comparaison, puis des conseils en assurance maladie, en complément ou substitution des contrats collectifs. Autre tendance constatée, le besoin accru d’accompagnement lors de sinistres pour faire face aux assurances. C’est le cas en particulier dans les domaines de l’assurance RC et Chose. Une coopération avec notre groupe SIACI SAINT HONORE nous permet d’assurer une présence à l’international.

Quelles perspectives en 2018 ?

Nous poursuivons nos efforts dans le domaine de la prévoyance. Opsion 3A a vu le jour en début d’année et est en cours de développement. L’externalisation des prestations RH nous pousse à faire évoluer notre outil de gestion des absences Unipro. Plus moderne, davantage tourné vers l’utilisateur RH et l’assuré, il sera rebaptisé pour symboliser cette nouvelle ère. Les BSI [Bilan Social Individuel], plébiscités par les employés qui en bénéficient, seront également l’un des moteurs de notre développement en 2018. Nous nous réjouissons de proposer ces nouveaux services, tout en travaillant continuellement aux prochains largement inspirés par nos clients.
 

David Cochet

David Cochet est Directeur général délégué de Swiss Risk & Care depuis la création du groupe en 2014.

Articles associés

Services associés

  • Protéger mes employés

    Élément clé dans la réussite d’une entreprise, la gestion des ressources humaines requiert une expertise pointue associée à un accompagnement adapté à votre politique RH.
    En savoir plus
  • Sécuriser mon patrimoine

    Faire face aux différents risques menaçant votre patrimoine vous permet de limiter les pertes financières en cas de sinistre et de reprendre rapidement votre activité normale.
    En savoir plus